Groupe de travail Visualisation du Son

Accueil du site > Français > 2. Projets en cours > 2. La terre ne se meut pas

2. La terre ne se meut pas

vendredi 22 décembre 2006, par admin

Toutes les versions de cet article :

La terre ne se meut pas, installation audiovisuelle interactive réalisée par Anne Sedes, Benoît Courribet et Jean-Baptiste Thiébaut avec le logiciel Egosound.

La terre ne se meut pas, installation audiovisuelle interactive, 2003, exposition H2PTM/Créer du sens à l’ère numérique… St-Denis, Ensac, Pau, 2004, festival Scopitone, Nantes, 2004), Savantes Banlieues/fête de la science, Villetaneuse, 2004. Aide à la maquette du Dicream/CNC.

La terre ne se meut pas a été créée dans le cadre de l’exposition « H2PTM’03 : Créer du sens à l’ère numérique », septembre 2003 à l’université de Paris VIII.

Le visiteur est invité à s’assoir dans un fauteuil pivotant disposé au centre d’une pièce sonorisée selon un procédé ambisonique octophonique et en face d’un écran vidéo. Cette station est équipée de deux capteurs à ultrason qui renvoient la position du buste et les pivotements du fauteuil. On récupère ainsi les coordonnées de vision subjective de l’utilisateur, ce qui pourrait se comparer à la situation du joueur dans certains jeux vidéo. Lorsqu’un objet sonore passe devant le visiteur, il est visualisé à l’écran par des sphères, et lorsque le visiteur tend son buste vers ces sphères, il s’avance dans l’espace visuel/virtuel vers les objets en question, influençant leur comportement sonore et spatial.

Fig.1 : Plan de l’installation. Au centre, le fauteuil.

Fig. 2 : Le fauteuil muni de capteurs afin d’obtenir l’angle du pivot, l’autre capteur étant situé au niveau de l’écran.

Figure 3, interface visuelle de la terre ne se meut pas

La taille des sphères est proportionnelle à l’intensité du son, ainsi qu’à la valeur de certains paramètres de synthèse du son. Ces objets sonores et visuels sont générés par trois compositions musicales de chacun des auteurs de l’installation (on passe de l’une à l’autre, comme à travers trois lieux différents), dont certains paramètres de spatialisation et de traitements sonores sont contrôlés par la position de l’utilisateur.

Le logiciel Egosound

Le titre de l’œuvre renvoie au titre d’un article prospectif de E. Husserl.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette